Si vous ouvrez mon congélo, vous y trouverez toujours un paquet de fruits rouges. C’est notre péché mignon à ma moitié et moi-même. On adore retrouver ces petits fruits acides dans nos desserts. Les deux petits bonshommes pour l’instant boudent et ne veulent même pas y goûter, mais je sais que ça va finir par changer:) Et pour ceux qui suivent ce blog, vous devez savoir que je suis une grande fan de gingembre. Ces deux-là se retrouvent donc très souvent ensemble lorsque j’improvise quelque chose de sucré. C’est donc sans surprise que je vous propose des muffins avec mes deux ingrédients chouchous. Ils sont bien moelleux, bien parfumés et ces fruits rouges les rend irrésistibles.

 

           Muffins à la pomme, au gingembre et aux fruits rouges

130 g de farine de riz complet

60 g de farine de millet

1cc de levure sans phosphate

1/2cc de bicarbonate de soude

1cs de gingembre fraîchement râpé

1/2cc de gingembre en poudre

100g de sucre de canne blond

80ml d’huile végétale (huile de coco bio ou autre huile neutre)

125g de yaourt

2 œufs

Environ 50g de pomme épluchée et râpée  (une petite pomme)

100g de fruits rouges (j’ai utilisé des fruits surgelés)

Préchauffez le four à 200°C

Déposez les caissettes  dans votre moule à muffins.

Mélangez dans un saladier le sucre avec le gingembre râpé et la poudre de gingembre.

Dans un grand bol mélangez les farines, la levure et le bicarbonate de soude. Ajoutez les fruits rouges et mélangez délicatement.

Ajoutez les œufs dans le saladier et fouettez au batteur jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez l’huile, le yaourt et mélangez. Versez les ingrédients secs et la pomme râpée. Mélangez juste assez pour humecter la farine. Versez la pâte dans votre moule et enfournez pour environ 30 minutes. Vérifiez la cuisson en insérant un cure dent dans un muffin, il doit ressortir sec.

 

Rejoindre la conversation

7 commentaires

  1. Nous sommes à cette période de l’année où pommes et fruits rouges se rencontrent, j’ai toujours trouvé ça un peu bizarre ! 😉 Jolie recette en tout cas, et qui me fait davantage trépigner en attendant les fruits rouges d’Alsace…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *